Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Sloane Stephens triomphe — US Open

Sloane Stephens triomphe — US Open

10 Septembre 2017

Ce ne sera pas la finale attendue à l'US Open.

Madison Keys n'a d'ailleurs pas pu masquer son émotion au moment d'embrasser longuement Sloane Stephens au filet à l'issue de cette partie, puis au cours de la cérémonie de remise des trophées. Et d'y parvenir ici, à la maison, c'est encore plus spécial. Sloane Stephens, 83e joueuse mondiale et qui vient de faire son retour sur le circuit (elle était 934e avant Toronto début août), a battu la favorite: Venus Williams, tête de série n°9, en trois sets 6-1, 0-6, 7-5.

Éloignée des courts pendant onze mois entre les JO 2016 et Wimbledon 2017, en raison d'une fracture de fatigue au pied gauche ayant nécessité une opération, Sloane Stephens ne pointait qu'au 957e rang mondial à fin juillet. "Le tennis américain ne pouvait pas rêver mieux", a-t-elle insisté. Plus de 900 places avalées en un peu plus d'un mois, un come-back rarement vu à ce niveau. Stephens, elle, ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin après son parcours magique à New York. Expéditive en demies, Keys (22 ans) n'en revient pas de retrouver sa grande amie en finale. "Pour Sloane comme pour moi, tout est possible..." J'ai participé à l'US Open dans le but de le gagner. "C'est vraiment spécial de vivre cela ensemble après tout ce qu'on a vécu", a, dans un sourire, glissé Madison Keys. Stephens l'avait emporté 6-4, 6-2. Alors je me réveillais très tôt et je regardais les matches à la télé comme je le ferais pour tout autre tournoi du Grand Chelem.

Tombeuse en trois sets (6-1,0-6,7-5) de sa compatriote Venus Williams en demi-finale, l'Américaine Sloane Stephens disputera samedi la première finale en Grand Chelem de sa carrière. Un rêve pour celle qui avoue "marcher dans les traces" de l'Américaine de 37 ans "C'est une ambassadrice de notre sport et des femmes afro-américaines, c'est un honneur pour nous de jouer en même temps qu'elle, de tenter de faire comme elle".


Sloane Stephens triomphe — US Open