Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » L'essai nucléaire plus puissant qu'estimé — Corée du Nord

L'essai nucléaire plus puissant qu'estimé — Corée du Nord

12 Septembre 2017

"Il est ridicule de dire que les armes nucléaires de la DPRK, la force dissuasive contre le chantage et la menace nucléaire américaine, puissent viser l'Europe", a t-il ajouté.

Le dernier essai nucléaire nord-coréen a provoqué des glissements de terrain dans la zone de la déflagration, comme en témoignent des images satellite dévoilées par le site internet 38 North.

Le régime nord-coréen célébrait ce weekend l'essai nucléaire du 3 septembre, dans lequel il a testé selon ses dires une bombe H miniaturisée susceptible d'être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM).

Dans une interview à l'AFP, le directeur adjoint du département européen du ministère des Affaire étrangères nord-coréen, Ri Tok-So, a condamné la réaction d'Emmanuel Macron, qui avait appelé les Nations Unies à "réagir rapidement" aux actions de Pyongyang suite à son sixième essai nucléaire. Le terrain a été soulevé dans les airs; des petits glissements de terrain ont charrié des matériaux dans le lit de ruisseaux. D'après les spécialistes de 38 North: " Ces perturbations sont plus nombreuses et plus étendues que lors des cinq essais menés auparavant par la Corée du Nord.

Mais " il ne semble pas y avoir de signe d'un cratère d'affaissement comme suggéré par la réplique postérieure à l'essai ". Il a été suivi peu après par une secousse de 4,1, ce qui a fait naître des questions sur la possibilité d'un effondrement sur le site et de la diffusion potentielle de matériaux radioactifs dans l'atmosphère.

Tandis que Séoul a estimé l'énergie dégagée à 50 kilotonnes, des chercheurs américains ont, eux, évalué la puissance du test à 100 kilotonnes ou plus. Mais l'agence de la sécurité nucléaire sud-coréenne a expliqué n'avoir relevé aucune trace de radioactivité dans les échantillons d'air, de terre et d'eau qu'elle avait prélevés après l'essai nucléaire de sa voisine du Nord. Le Japon l'a estimée mercredi matin à environ 160 kilotonnes, contre 15 kilotonnes pour la bombe larguée, le 6 août 1945, sur la ville japonaise d'Hiroshima par les Américains et qui a fait 140'000 morts.

Les déclarations de Ri Tok-son intervenaient quelques heures avant que les Etats-Unis demandent formellement à l'ONU de voter lundi un projet de résolution prévoyant de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord.


L'essai nucléaire plus puissant qu'estimé — Corée du Nord