Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le gouvernement acceptera "volontiers" une commission d'enquête parlementaire — Irma

Le gouvernement acceptera "volontiers" une commission d'enquête parlementaire — Irma

13 Septembre 2017

Il devait ensuite effectuer une reconnaissance aérienne au-dessus de Saint-Martin, avant de rencontrer des sinistrés de l'ouragan et de se rendre à Saint-Barthélemy.

Où sont donc les 1.500 et bientôt 2.000 militaires et agents des forces de l'ordre dépêchés sur l'île?

Quant aux diverses critiques sur l'impréparation de l'État, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, a, elle aussi, remis à leur place ceux qui polémiquent sur Irma "depuis un salon parisien". Emmanuel Macron s'est dit "favorable" à la création d'une commission d'enquête parlementaire, réclamée par la droite, le FN et la France Insoumise. "Le député LR Eric Ciotti a fait une proposition similaire, reprochant un " défaut d'anticipation " et " une défaillance de l'Etat ". De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer un manque d'anticipation et de réactivité.

Comme lui, d'autres habitants restés chez eux évaluent avec curiosité et un certain soulagement les dégâts alors que l'eau commence à se retirer de cette mégapole du sud-est de la Floride.

Les cotisations en prévoyance et santé sont ainsi suspendues pour les entreprises de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ayant souscrit un contrat d'assurance collective auprès de Klesia, annonce effectuée pour deux des principales branches du groupe que sont les pharmacies d'officine et les hôtels cafés restaurants (HCR).

Accusé par l'opposition d'avoir insuffisamment préparé en amont l'arrivée d'Irma, le gouvernement se veut désormais à l'offensive. " La reconstruction doit sans attendre mobiliser toute notre énergie", a déclaré hier le Premier ministre Édouard Philippe, à l'issue de la première réunion, à Matignon, du comité interministériel pour la reconstruction des deux îles ravagées. Gérard Collomb a par ailleurs assuré que "l'ordre" avait été rétabli sur place. "L'État a été critiqué". Le temps n'est à aucune polémique, mais à l'action et à la reconstruction. Le Premier ministre a lui garanti la "mobilisation totale" de l'exécutif.

Arbres couchés, feux tricolores hors service, routes fermées ou encore bateaux sous l'eau: les signes du passage de l'ouragan Irma à Miami étaient visibles lundi, mais les habitants sont soulagés que le pire ait été évité. Le 9 septembre, la préfète Anne Laubies faisait ainsi état de dix morts, sept disparus et 247 blessés dans les Antilles françaises, tandis que le préfet de la Guadeloupe Éric Maire estimait que "peut-être 60% à 70% des habitations" avaient été touchées.


Le gouvernement acceptera