Mardi, 17 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Démonstration de force américaine en Corée

Démonstration de force américaine en Corée

26 Septembre 2017

"Si la Corée du Nord ne cesse pas ses provocations, vous savez, nous nous assurerons de fournir au président les options afin qu'il s'occupe de la Corée du Nord", a déclaré à la presse le colonel Robert Manning, porte-parole du Pentagone lundi. Le survol intervient au moment où la communauté internationale redoute un nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord.

Et l'incapacité de Trump à circonscrire la menace devient de plus en plus évidente, ce qui est dommageable pour les Etats-Unis.

Le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un, a déclaré que Donald Trump "paierait cher" les menaces qu'il a proférées de "détruire complètement" la Corée du Nord si les États-Unis étaient obligés de se défendre ou de défendre ses alliés. Donald Trump n'a pas pu ne pas réagir: sur Twitter, il a lancé des menaces directes à l'encontre des autorités nord-coréennes. Ce dernier l'avait décrit comme "un fou qui ne craint pas d'affamer et de tuer son peuple "et avait promis de le mettre" à l'épreuve comme jamais", au lendemain de l'annonce par Washington d'un renforcement des sanctions contre Pyongyang.

"Depuis que les Etats-Unis ont déclaré une guerre à notre pays, nous avons tous les droits de prendre des contre-mesures, y compris le droit d'abattre des bombardiers stratégiques, même s'ils ne se trouvent pas encore dans l'espace aérien de notre pays", a ajouté le ministre des Affaires étrangères nord-coréen lors de déclarations à des journalistes.

Quelques heures plus tôt, c'est le leader nord-coréen qui s'était livré à une attaque très personnelle. Trump "m'a insulté, moi et mon pays, sous les yeux du monde entier, et a livré la plus féroce déclaration de guerre de l'histoire", avait déclaré Kim Jong-un, avant d'ajouter: "Je ferai payer cher à l'homme à la tête du commandement suprême aux Etats-Unis son discours".

Le président américain a par ailleurs accusé samedi Téhéran de "travailler avec" la Corée du nord, après un nouveau test de missile iranien.


Démonstration de force américaine en Corée