Vendredi, 17 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le glyphosate de la discorde — INFOGRAPHIE] Agriculture

Le glyphosate de la discorde — INFOGRAPHIE] Agriculture

26 Septembre 2017

"Le Premier ministre a (.) arbitré pour faire en sorte que ce produit soit interdit en France, ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et qui menacent la santé des Français, d'ici la fin du quinquennat", a-t-il déclaré.

Le glyphosate sera interdit en France "d'ici la fin du quinquennat", a affirmé ce lundi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, avant de minimiser ses déclarations, le Premier ministre Edouard Philippe étant resté plus flou sur la date de fin d'utilisation de l'herbicide.

Sauf que Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, est allé plus loin que son Premier ministre. En cause, la licence de cette molécule qui arrive à son terme au sein de l'Union européenne à la fin de l'année et la France qui, à la différence de la Commission européenne, ne souhaite pas forcément prolonger son autorisation de dix ans. Fin août, le ministère de la Transition écologique avait annoncé que la France s'y opposerait, comme elle l'avait fait en 2016. "Le gouvernement arrêtera alors sa position, qu'il confrontera à celles de la Commission [européenne] et des autres États membres, pour trouver les conditions d'une transition raisonnable vers la sortie du glyphosate", précise le document.

L'ONG Générations futures, déplorant la "cacophonie au gouvernement" sur la position française sur le glyphosate, a réclamé "un éclaircissement rapide". "On ne sait plus", a aussi questionné la députée européenne écologiste Michèle Rivasi.

Rappelons que l'utilisation non agricole du glyphosate par les collectivités dans les espaces ouverts au public est déjà interdite en France depuis le 1er janvier 2017. La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, refuse une décision unilatérale de la France. Classé " cancérogène probable " en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer (OMS), le glyphosate reste très utilisé en agriculture pour lutter contre les mauvaises herbes et maximiser les rendements des cultures.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert avait évoqué vendredi une période de transition possible "de cinq à sept ans", précisément pour laisser le temps de mettre en place des mesures alternatives.


Le glyphosate de la discorde — INFOGRAPHIE] Agriculture