Mardi, 17 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Peter Sagan champion du monde, le Montluçonnais Julian Alaphilippe termine 10e — Cyclisme

Peter Sagan champion du monde, le Montluçonnais Julian Alaphilippe termine 10e — Cyclisme

26 Septembre 2017

Dimanche, dans la course hommes, Peter Sagan est capable de décrocher un troisième titre consécutif, du jamais-vu.

Peter Sagan a remporté un troisième titre mondial en trois ans et a écrit une page de l'histoire du cyclisme. Sagan, qui ne s'était pas montré jusque-là au long des 267 kilomètres, a remonté in extremis le Norvégien Alexander Kristoff qu'il a devancé d'un quart de roue. Mais il ne manquait pas grand chose pour que Julian Alaphilippe réalise l'exploit. En vain, le natif de Saint-Armand-Montrond s'est fait reprendre juste avant la flamme rouge. Les multiples attaques du Belge dans le Salmon Hill ont enfin permis à un groupe de 8 coureurs de se détacher, enfin! L'écart se fait rapidement et atteint les 10 minutes. Derrière, dans le peloton, le Belge Julien Vermote prend ses responsabilités et imprime le rythme afin de réduire petit à petit l'écart.

Ce qui s'est passé le 13 septembre dernier lors du GP de Wallonie peut servir d'exemple: après la reprise des échappés à cinquante kilomètres de l'arrivée, un groupe de favoris s'est détaché, dont trois Lotto-Soudal. La première accélération est l'oeuvre de Tiesj Benoot, suivi par le Français Warren Barguil. Des grands noms du peloton avec Lars Boom (NER), Marco Haller (AUT), David De la Cruz (ESP), Jarlinson Pantano (COL) ou Alessandro De Marchi (ITA) étaient présents. Pendant ce temps-là, l'écart atteint les 30 secondes. L'écart est même monté à 45 secondes. Malgré des gros relais de Lilian Calmejane puis Julien Simon, l'écart reste stable car devant, Tim Wellens notamment abat un énorme travail. Dans Salmon Hill, Tom Dumoulin (P-B) place une grosse attaque mais tout le monde s'accroche.

" Dans les cinq derniers kilomètres, je me disais que c'était fait, que le titre était déjà parti". Phil a encore essayé à deux kilomètres de l'arrivée, mais cela n'a pas fonctionné. Epuisé par tant d'efforts, le Saint-Amandois, pourtant bien placé, n'a pu lutter avec les autres cadors dans le sprint final. Derrière, seul Gianni Moscon (Italie) parvient à faire le jump et il revient sur le Français. Alexander Kristoff (NOR) était tout près de le faire mais un boyau manquait pour faire chuter le sprinteur slovaque.

5- Ben Swift (GBR) m.t.

" Je suis déçu mais il n'y avait rien à faire ", explique Greg Van Avermaet au quotidien Het Nieuwsblad.

Côté suisse, on dispose d'un coureur typé pour ce genre de parcours: Michael Albasini.

8- Fernando Gaviria (COL) m.t.


Peter Sagan champion du monde, le Montluçonnais Julian Alaphilippe termine 10e — Cyclisme