Jeudi, 14 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Sécurité sociale. Le gouvernement vise un déficit global de 2,2 milliards d'euros

Sécurité sociale. Le gouvernement vise un déficit global de 2,2 milliards d'euros

29 Septembre 2017

Ainsi nous avons pu constater avec satisfaction que le déficit de la Sécurité sociale continue à s'améliorer, et que toutes les branches - à l'exception de l'Assurance Maladie - présentent un solde excédentaire et participent donc à la réduction de la dette sociale.

Après le budget 2018, le gouvernement a dévoilé, jeudi, son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l'année prochaine. L'hôpital est mis à contribution: le forfait jour devrait passer du 18 à 20 euros pour gagner 100 millions d'euros.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Les médicaments génériques vont être favorisés pour faire 1 milliard d'économie et les administrations de la sécurité sociale devront baisser de 15% sur 4 ans leurs frais de fonctionnement.

Mais, surtout, le régime général, qui assure la protection sociale (retraites, maladie, famille.) repasserait, l'an prochain, dans le vert.

La diminution de son déficit s'avère cependant deux fois moins importante que ne le prévoyait le budget présenté sous François Hollande, en raison de sa branche maladie qui reste dans le rouge à -3,6 milliards d'euros. Cigarettes, tabac à rouler et cigares doivent augmenter de 1 euro dès le 1er mars 2018, pour un gain qui n'est pas précisé par le gouvernement. Grâce à la reprise économique et à des économies estimées à 5,2 milliards d'euros par rapport à la dérive mécanique des dépenses, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, et Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, espèrent réduire le déficit des comptes sociaux de 5,2 milliards fin 2017 à 2,2 milliards.

La hausse inexorable des dépenses de santé, liée au vieillissement de la population et au coût des nouveaux traitements, sera ainsi limitée à 2,3%. Côté retraites, le gouvernement prévoit de reporter d'octobre 2018 à janvier 2019 la revalorisation des pensions.


Sécurité sociale. Le gouvernement vise un déficit global de 2,2 milliards d'euros