Mercredi, 18 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Trump fustige les critiques sur la gestion de l'aide

Trump fustige les critiques sur la gestion de l'aide

01 Octobre 2017

Le président américain a nommément cité la maire de la capitale de Porto Rico, San Juan, à laquelle il reproche de faire preuve d'un "leadership médiocre".

Lors d'une conférence de presse, Jennifer Lopez a annoncé qu'elle va donner un million de dollars, en plus des aides supplémentaires, comme des vivres et des groupes électrogènes. Les opérations de déblaiement sont également lentes à se mettre en place et de longues files d'attente se forment chaque jour devant les supermarchés où l'eau, le carburant et la glace sont rationnés.

Dans l'émission "The Late Show" diffusée le 27 septembre, l'acteur et humoriste Nick Kroll, invité de l'animateur Stephen Colbert a proposé aux célébrités de partager des photos d'eux pendant leur puberté, pour collecter des fonds pour l'île de Porto Rico, frappée par l'ouragan Maria. "C'est une histoire de gens qui meurent". Conséquences immédiates, coupure de courant électrique, le réseau téléphonique non fonctionnel, des foyers detruits, seuls 11 des 69 hôpitaux sont opérationnels et la moitié de la population n'a plus accès à l'eau potable. Selon lui, environ 4000 électriciens s'activent pour réparer le réseau et un millier d'autres devraient arriver en fin de semaine. "Merci au chanteur Pitbull de prêter son jet privé pour transférer les patients malades du cancer de Porto Rico aux Etats-Unis pour qu'ils puissent bénéficier de chimiothérapie" a tweeté Jenniffer Gonzalez, membre du Congrès américaine et originaire de Porto Rico.

Un bulletin d'alerte a par ailleurs été émis vendredi en raison des pluies attendues jusqu'à dimanche qui pourraient provoquer des inondations.

Le locataire de la Maison Blanche est accusé de considérer les 3,4 millions d'habitants de l'île comme des citoyens de seconde zone, alors que les Portoricains ont la nationalité américaine mais pas le droit de vote.

"Le gouverneur de l'île, Ricardo Rosselló, a toutefois salué le travail de l'administration Trump et la " diligence " du président".

- 'Trop tard' -Critiqué pour la lenteur de l'aide apportée par son administration, M. Trump avait annoncé mardi qu'il se rendrait le 3 octobre sur l'île. "Nous repartons littéralement de zéro", a-t-il lancé lors d'un discours.

Le gouvernement américain a toutefois levé pour dix jours des restrictions sur l'acheminement maritime des secours, ce qui doit permettre d'accélérer les opérations, placées sous le commandement d'un militaire, le général Jeff Buchanan. Près de 5 000 soldats et 10 000 agents civils ont été déployés sur l'île.

Et l'armée va notamment déployer des hélicoptères et des hôpitaux mobiles, a indiqué vendredi le général Buchanan.


Trump fustige les critiques sur la gestion de l'aide