Mercredi, 18 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le référendum catalan provoque de nombreux heurts — Espagne

Le référendum catalan provoque de nombreux heurts — Espagne

02 Octobre 2017

D'autres affrontements sont survenus entre des électeurs et les forces de l'ordre, qui ont dispersé la foule.

La participation restait la grande inconnue. Des journalistes de Reuters ont aussi vu un convoi d'une trentaine de véhicules de la Garde civile, ou sans signe distinctif, quitter le port de Barcelone, où ces policiers envoyés en renfort par Madrid sont hébergés depuis plusieurs jours. Lors d'une allocution télévisée en soirée, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est félicité de ce que "l'Etat de droit restait en vigueur avec toute sa force". Les forces de sécurité "ont fait leur devoir" en Catalogne et "respecté le mandat de la justice" qui avait interdit le référendum d'autodétermination organisé par les dirigeants séparatistes, a-t-il ajouté.

Ces services de santé, a-t-elle précisé, classent les personnes traitées dans les hôpitaux en cinq catégories: les blessés légers (pouvant comprendre des personnes choquées, ayant des maux de tête et des contusions.), les blessés moins graves, les blessés graves et les blessés en état critique et les morts. Les agents ont tiré des balles en caoutchouc, selon des témoins.

La police catalane a fermé 1.300 bureaux de vote sur 2.300. Les policiers ont reçu l'ordre d'agir avec une grande délicatesse, afin d'éviter des débordements.

Le président indépendantiste de l'exécutif catalan Carles Puigdemont a dénoncé la "violence injustifiée" dont a fait usage la police nationale.

Dans les derniers jours précédant ce référendum, interdit par la Cour constitutionnelle espagnole, le gouvernement de Madrid a tout fait pour contrecarrer son organisation.

Mais malgré les interventions policières des citoyens ont quand même voté par endroits, selon des journalistes de l'AFP.

En cas de fermeture par la police de leur bureau de vote, les gens pouvaient voter n'importe où ailleurs, l'exécutif régional disposant de ce qu'il appelle "un recensement universel".

Les habitants de la région, où l'indépendantisme gagne du terrain depuis le début des années 2010, sont divisés presque à parts égales sur l'indépendance.

Selon les sondages, l'indépendance de la Catalogne est soutenue par 41% des Catalans, tandis que 49% s'y opposent.


Le référendum catalan provoque de nombreux heurts — Espagne