Jeudi, 23 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le point sur l'enquête dix jours après — Attaque à Marseille

Le point sur l'enquête dix jours après — Attaque à Marseille

12 Octobre 2017

Anis Hanachi a été arrêté dans le nord de l'Italie à la suite d'un mandat d'arrêt international délivré par les autorités françaises, a indiqué dimanche soir la police italienne.

Mardi, les autorités tunisiennes ont annoncés avoir relâché une sœur et un troisième frère de l'assaillant, placés en détention provisoire depuis le 6 octobre. Anis Hanachi circulait à vélo. Il devrait être extradé prochainement vers la France pour vérifier l'hypothèse selon laquelle il aurait "endoctriné son frère et provoqué sa radicalisation", a expliqué le chef de l'antiterrorisme italien.

Hanachi est soupçonné de complicité alors que son frère a assassiné deux jeunes femmes à la gare Saint Charles de Marseille au début du mois d'octobre.

L'Office fédéral de la police suisse (FEDPOL), a souligné que le suspect est connu de ses services pour ses liens avec les milieux terroristes djihadistes, tout en ajoutant que " pour l'instant, son rôle dans l'attaque de Marseille n'est pas clair ". Une information que n'a pas confirmée la porte-parole de fedpol Cathy Maret.

Un autre frère d'Ahmed Hanachi, Anis, qui a combattu dans les rangs de l'organisation terroriste Etat islamique en Syrie, a été interpellé samedi en Italie.

Pour le pôle judiciaire antiterroriste tunisien, il n'y a néanmoins "jusqu'ici" pas de lien établi entre les deux frères et l'attentat au couteau à Marseille commis par Ahmed.

Son père Noureddine avait affirmé à l'AFP la semaine passée qu'Ahmed était "peut-être sous l'emprise de la drogue" lors de son acte, peinant à croire qu'il puisse être radicalisé. Un deuxième frère ainsi qu'une sœur ont été parallèlement arrêtés en Tunisie.

Il s'agit de Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, selon une source proche de la famille.


Le point sur l'enquête dix jours après — Attaque à Marseille