Mercredi, 18 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Obama se dit "écoeuré" par les révélations sur Weinstein — Harcèlement sexuel

Obama se dit "écoeuré" par les révélations sur Weinstein — Harcèlement sexuel

12 Octobre 2017

Elle affirme avoir fait l'objet de pressions et laisse entendre que la direction éditoriale du quotidien aurait cédé à Harvey Weinstein, au courant de ces investigations, en ne publiant pas ces informations. "Je l'ai dans ma chambre", explique Harvey Weinstein.

L'interprète de l'impératrice Eugénie dans Le Scaphandre et le papillon aurait alors été "pétrifiée" lorsque le producteur lui aurait demandé de s'allonger sur le lit. "Je ne voulais pas le lui montrer, car je sentais que plus je montrais ma peur, plus je l'excitais", a-t-elle précisé au New Yorker.

Rose McGowan, connue pour son rôle dans Scream, avait passé un tel accord à l'amiable en 1997 avec Harvey Weinstein, après avoir subi ses assauts pendant le festival de Sundance.

Selon plusieurs médias, Harvey Weinstein lui-même, assisté des avocats et de son équipe de relations publiques a fait en sorte, depuis des décennies, que rien ne soit rendu public quant aux cas de harcèlement, d'agression ou de viols présumés. "Je sais que tout le monde à Hollywood sait ce qu'il se passe". Il ne se cache même pas vraiment, ajoute Emma de Caunes. Si l'ancien président des Etats-Unis commente ainsi ce scandale, ce n'est pas seulement parce que le couple est proche du monde du cinéma ou qu'il s'engage régulièrement contre les violences faites aux femmes. Judith Godrèche, dans le New York Times, évoque des faits remontant à 1996. Elle a 24 ans et représente le film "Ridicule" qui fait l'ouverture de la Quinzaine. "Nous n'avons rien fait, c'est comme un film Disney", lance alors Weinstein. Elle croit parler promo mais il lui aurait parlé massage.

"Ce qu'a fait Harvey Weinstein était horrible, un abus de pouvoir écoeurant". L'actrice l'a repoussée et s'est enfuie. Elle raconte qu'Harvey Weinstein a insisté pour la voir, ce qu'elle accepté. Entre Donald Trump et Harvey Weinstein, Barack Obama, qui avait promis de rester discret lorsqu'il avait quitté le Bureau Ovale, a décidément de nombreuses occasions de ne pas tenir ses promesses. Dans un article à charge du New Yorker, trois nouveaux témoignages de femmes assurent qu'elles ont été violées par le producteur. La styliste britannique a annoncé qu'elle quittait son mari suite à cette terrible nouvelle révélée par le New York Times: "Mon cœur se brise pour toutes les femmes qui ont souffert d'une peine énorme à cause de ces actions impardonnables".

Démocrate de toujours et soutien de longue date du parti, le producteur Harvey Weinstein avait participé au financement de la campagne de la candidate Hillary Clinton.


Obama se dit