Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Arabie saoudite : princes et ministres visés par une purge historique

Arabie saoudite : princes et ministres visés par une purge historique

06 Novembre 2017

Le président fondateur du conglomérat saoudien Kingdom Holding serait victime de la politique anticorruption lancée par le prince héritier, Mohamed ben Salman. Personne n'est à l'abri de la vague d'arrestations qui touche actuellement le royaume d'Arabie saoudite dans ce qui est, selon l'AFP, une purge "sans précédent dans l'histoire moderne du pays".

RIYAD, Arabie saoudite - Les autorités saoudiennes ont arrêté plusieurs princes, des responsables militaires, des hommes d'affaires et d'anciens membres du gouvernement, dans le cadre d'une opération anti-corruption qui pourrait bien permettre au prince héritier d'asseoir son emprise sur le gouvernement.

Parallèlement, les puissants chefs de la Garde nationale saoudienne, une force d'élite intérieure, et de la Marine ont été limogés.

Son père, le roi Salman, fêtera ses 82 ans en décembre.

Officiellement, ces arrestations ont été ordonnées par la commission anticorruption, dirigée par le prince Mohammed Ben Salman, qui venait d'être créée par décret.

Un responsable gouvernemental a précisé que 11 princes et 38 ex-ministres, députés et gens d'affaires réputés sont détenus et confinés dans des hôtels de la capitale Riyad.

Le prince et milliardaire Al-Walid Ben Talal, connu pour son franc-parler et qui avait lancé il y a un an un vibrant appel pour que les femmes obtiennent le droit de conduire, figurerait sur liste des personnes arrêtées selon des sites Web saoudiens. Celui qui s'est engagé à traquer la corruption dans les plus hautes sphères du pouvoir dirigera désormais un organe qui a toute latitude pour mener des enquêtes, émettre des mandats d'arrêt ou des interdictions de voyage, et pour geler des actifs.


Arabie saoudite : princes et ministres visés par une purge historique