Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » L'Iran rejette les accusations de Ryad — Yémen

L'Iran rejette les accusations de Ryad — Yémen

08 Novembre 2017

La défense anti-aérienne saoudienne a intercepté samedi 04 novembre un missile balistique tiré depuis le territoire yéménite.

En mai dernier, dans une dépêche publiée par leur agence de presse Saba, les houthistes ont déclaré avoir tiré un "missile balistique de type Burkan 2" vers Riyad.

Il a fait remarquer que l'Iran n'avait pas moyen de tranférer les missiles vers le Yémen et que les missiles utilisés par les activites yéménites appartenaient à eux-mêmes dont ils ont augmenté simplement les portées.

"En fournissant ce genre d'armes aux milices houthis au Yémen, le Corps des Gardiens de la révolution islamique viole simultanément deux résolutions de l'ONU" (2216 et 2231), ajoute dans son communiqué Nikki Haley, au rang de ministre dans l'administration américaine de Donald Trump. "Les Etats-Unis sont engagés à tout faire pour s'opposer aux actions déstabilisatrices de l'Iran et ne fermeront pas les yeux face aux violations graves du droit international par le régime iranien", a précisé l'ambassadrice.

L'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire majoritairement arabe pour combattre les rebelles houthis au Yémen depuis mars 2015 dans le but de rétablir le président Abd-Rabbu Mansour Hadi, renversé par les Houthis en septembre 2014. D'après l'Organisation mondiale de la santé, le conflit au Yémen aurait fait plus de 8.600 morts. L'engin aurait également été intercepté et détruit dans la province d'Ar Rayn, dans le sud de l'Arabie saoudite, à 200 km à l'ouest de Riyad, selon un communiqué publié par la coalition sous commandement saoudien, cité par l'agence de presse officielle saoudienne SPA.


L'Iran rejette les accusations de Ryad — Yémen